Soins énergétiques : combien de séances me faut-il ?


Une autre question qui m’est souvent posée, voici pourquoi j’en fait un article.

Il est parfois difficile de répondre à cette question, car la réponse dépend de plusieurs facteurs que parfois, nous ne maitrisons pas. Si nous pouvons faire une estimation, dans l’absolu, “nous ne maitrisons jamais rien”.

Nous sommes dans le domaine du bien-être, aussi si la question est légitime, il est ici nécessaire de se place du point de vue que: l’espace-temps tel que nous le connaissons, n’existe pas vraiment. Nous somme dans le domaine du subtil, de l’inconscient, du sensible … qui aussi s’est impacté sur notre “matériel”, notre corps physique.

Ceci posé, il m’est arrivé d’avoir en séance, des personnes prêtes à “lâcher” tout simplement, et à recevoir pleinement leur guérison, sans condition, ni d’espace, ni de temps. Elles sont donc plus ouvertes à la réception du soin car sans jugement vis à vis d’elle même ou d’un quelconque résultat, mais aussi prêtes à ce qu’un miracle se produise. Et le miracle arrive, sur une blessure, douleur, “déformation” physique, psychique, énergétique, pourtant présente là depuis des années.

Cela est d’autant plus facilité que ce qu’il y avait à traiter ne comporte pas de multiples traumatismes, ou une intrication multiple de “blocages émotionnels”.

Il arrive qu’autour d’une seule et même thématique, d’un seul et même point, il nous faille travailler à de nombreux niveaux: vécu, transgénérationnel, voire même karmique, énergétique pure, enfin tout ce qu’on voudra bien y trouver ou y mettre. A ce moment-là, cela nécessite un minima de 3 séances en général. Parce qu’il y a beaucoup de travail et que vous ne pourriez pas “tout assimiler d’un coup” de toute façon. Votre corps a besoin de se réajuster, de se régénérer et il lui faut un peu de temps.

Les personnes ayant un mental “très fort” ou résistant, avec des inhibitions importantes (cf schémas d’éducation par exemple), auront besoin d’une rééducation cognitive et d’observer et conscientiser leurs d’habitudes de penser. (souvent “mauvaises habitudes” car basées sur des blessures, etc,.. et donc pas à leur avantage). Bien évidemment ce sont des échanges, des indications qui peuvent avoir lieu autour du soin pour vous guider vers une meilleure assimilation.

Un soin énergétique s’accompagne toujours d’un lâcher prise et travail personnel de votre côté, cela est d’autant plus vrai dans le cas précité.


Dans le cas de blessures physiques, là aussi on a de tout. Plus de paramètres physiques et psycho-énergétiques sont impliqués, plus il peut falloir de séances pour arriver à “100%” de guérison. Enfin si vous forcez votre corps ou l’avez longtemps forcé sans l’avoir écouté, cela sera plus long. Lés chirurgies peuvent améliorer une problématique, mais il y aura souvent un travail à faire “autour de la chirurgie” afin que le corps l’assimile bien et qu’il n’en soit pas contrarié. Pour certaines personnes très sensibles ou moyennement ancrées, les anesthésies peuvent être l’occasion de “sorties de corps” involontaires et inconscientes (puisque sous drogues), ce qui induit parfois un décalage des plans éthériques. D’où le recourt à un énergéticien pour vous aider à retrouver vos repères et faciliter l’élimination des produits.


Dans le cas d’une démarche en développement personnel, (avec symptomatique de douleurs chroniques ou pas), là également un constat. Beaucoup de personnes arrivent plutôt tard que tôt. Aussi plus la prise en charge est tardive (et se compte généralement en années) plus le travail sera important.

En général dans notre société, les personnes vont voir un énergéticien lorsque toute autre technique aura échouée, ou qu’elles se sentent vraiment “saturée ou mal”. Le soin énergétique peut aussi être une hygiène de vie et devrait l’être de sorte que plusieurs séances dans l’année, à visée “d’entretien” devrait être “normal”. Comme on dit: mieux vaut prévenir que guérir. Cela aide en effet à la poursuite de votre évolution personnelle, enlever/transmuter, les anciens schémas non résolus, mais aussi libérer les émotions que vous n’auriez pas réussi à traiter au fur et à mesure: de sorte que nous n’avons pas d’effet de cumul et de saturation de la part de votre organisme/psyché.


En soins énergétiques les personnes attendent généralement beaucoup de leur thérapeute, mais parfois n’ont pas la patience nécessaire envers eux-même. Ceci-dit si vous ne voyez aucune amélioration même infime au bout de 3 séances, il faut se poser la question de : changer de pratique, d’un éventuel “blocage à la guérison”, de s’interroger sur la façon dont on s’accompagne soi-même dans sa propre démarche, ou bien encore d’essayer avec un autre thérapeute.

Certaines personnes sont aussi plus “coupées d’elles-mêmes” que d’autres, et cela peut s’en ressentir pour elle dans le fait même de ressentir le soin ou le nombre de séances nécessaires.


Enfin, vous pouvez venir en séance avec “un souhait”, un “objectif”, puis vous sentant mieux, souhaiter passer au niveau “bien-être” supérieur et continuer les soins, car très heureux de progresser et de vous retrouver vous-même <3 🙂

Apolline Lyra

Les articles comme le contenu de ce site, sont soumis à des droits d’auteur. Merci de ne pas les modifier en totalité ou en partie. Si vous souhaitez les partager, merci de partager un lien direct vers le site. Merci de ne pas exporter ce contenu sans l’accord préalable de l’auteur.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!