Garder sa Lumière intérieure

Ressentir sa Lumière intérieure, c’est Etre bercé d’un océan d’énergie serein et ondoyant. C’est un état originel, proche de l’Etat  foetal. Le ressenti d’un bien-être et d’une sécurité absolus que rien ne peut troubler. Tout est harmonique et tout est harmonie. Elle révèle ainsi l’âme, élevée et éveillée à sa grandeur, simple et nue, sans attente. Elle Est, elle Vit, et vit d’Etre et de cet Etat de paix suspendue et qui suspend dans l’Eternel. Suspendue car elle évoque une sorte d’apesanteur, mais mouvante et vibrante de Vie.

Pour “garder” cette Lumière, c’est déjà l’avoir découvert … au moins une fois dans sa vie. Elle existe à un certain degré d’intensité, selon les individus, et dans des petits moments de bien-être contentés de l’enfance. A l’aube d’une bonne nuit de sommeil après des moments heureux. Et tous les enfants devraient en avoir, et les adultes, “s’en souvenir”.

Il est aussi possible de la redécouvrir, et de l’ouvrir à des moments d’éveil spirituel, je précise “naturels”.

Au cours d’une méditation, d’une promenade dans la nature, d’un moment où vous étiez seul avec vous-même, d’avoir écouté une musique à la vibration harmonique pure et élevée.

Ressentir une fois cet état, c’est pouvoir le régénérer et s’y reconnecter une autre fois. C’est faire grandir la Lumière en Soi, et le renouveler.

Ce qui favorise la préservation de cette Lumière :


– les moments de liberté en pleine nature

– les moments de solitude appréciés

– avoir des relations saines, sereines et harmonieuses, avec un entourage bénéfique ou avec qui

tout a été pacifié ou éclairé

– avoir un équilibre entre corps physique, corps émotionnel et esprit

– avoir un équilibre de ses rythmes de vie

– écouter des musiques hautes en énergie (positives et harmoniques)

– libérer ses blessures émotionnelles et résistances intérieure

– savoir organiser et préserver son espace intérieur

– être en accord avec ses choix dans tous les secteurs de sa vie

– se respecter

– faire du bien à soi-même et aux autres tout en évitant le sacrificiel

– accepter la tendresse et la douceur en soi

– rester et être proche de l’émerveillement de l’enfant en soi


Apolline Lyra

Les articles comme le contenu de ce site, sont soumis à des droits d’auteur. Merci de ne pas les modifier en totalité ou en partie. Si vous souhaitez les partager, merci de partager un lien direct vers le site. Merci de ne pas exporter ce contenu sans l’accord préalable de l’auteur.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!