Poèmes

Voyages Vibratoires

 

C’est dans le Tout que je rejoins La Pureté de Mon Ame,
Elle qui Elève, Elle qui Rélève
Ma véritable nature ma véritable identité, à Toutes les Assemblées
Celles bercées par la Lumière
Et le Voyage de Mon Être
Mes différentes couches diaphanes
Prêtes à éclore comme des pétales
S’ouvrent délicatement à la musique des unissons
Si Dieu était éphémère il serait un Son
Si Dieu était éternel il serait Unisson
C’est dans les cieux qui l’habitent
Que mon Âme s’ouvre à la grâce
Légère et diaphane comme un voile qui prend la voile
Je décolle je suis le départ
Je n’ai pas besoin de paraître, je n’ai pas besoin de sembler
A la pudeur de mon authenticité
Je n’ai pas besoin de ra-ssembler
Je suis la graine qui dans le vent décolle
Vers d’autres assemblées, vers d’autres contrées
Là où elle peut semer, d’autres Unité d’autre façon de rêver
Je suis une graine qui peut voler et emmener germer l’infinie Unité
Celle qui peut créer d’autres contrées dans un vent d’Unité, dans un vent de légèreté
Que Dieu aura esquissé…

Apolline Lyra


La Nuit M’Enveloppe d’un Univers et d’un Ciel plus grands que Moi

Dans les confins sacrés, logent naissent les déités

Elles parcourent le firmament

Me regardent d’un visage aimant

Je suis un Humain en sécurité

Dans le rythme de la Terre Sacrée,

Elles peuvent me jouer toutes les musique du Monde, enchantées

Apolline Lyra

Dans les Constellations je voyage …
Je voyage parmis les âges
Sur les vibrations, des intonations
A la liberté des mondes
Je suis, je sonde, le monde des mondes
Je suis vie je voyage,
Parmis les âges
Parmis les sages … ils n’ont pas d’âge …

” Autre Monde ” ..
“Parmis les ondes …”

Apolline Lyra

On me dit …

A merveille tu grandis,
A merveille tu grandis,
Parmis les merveilles de la vie
Sois comme le monde, grand et éphémère
Touche l’horizon qui se réveille
L’instant de la Vie
Cette Lumière de Joie, Ce bonheur cette joie qui rayonne en toi
Comme l’horizon du monde, la Lumière la plus pure
A l’instant de la Vie

Sois le Monde qui inonde
De Lumière La Vie …
Reflète toi dans ce qui inonde
De Lumière la Vie …
Et rayonne sublime avec Lui …

Apolline Lyra

Me suis-je jamais trompée ? me suis-je jamais égarée ?
J’ai demandé sans fin les chimères du monde
On m’a donné de les voir
Mais c’était sans compter la sagesse oubliée
Celle qui peut à tout connecter
Au règne du monde du vivant tout entier
Je peux alors aller,
Par delà les sentiers
Sur les toiles d’argent, bleues et dorées
S’il était un métier,
Je parcourerais le métier à tisser
Que le Créateur a tracé
Dans sa divine sagesse il n’a rien oublié
Que tout ce qui s’en va/ vient éternel et pur, s’en va/ revient, par un autre chemin
Je vibre l’éternité par les tracés, d’éternité je ne les ai pas oubliés
Je les ai déjà empruntés, avec moi ils ont vibrés, pour me remémorer l’éternité

Apolline Lyra

 

 

 

* Fais-le à ton image divin et sacré *

Il aura deux bras, deux jambes, …

Dressé dans la verticalité
Les deux pieds sur le sol posé, Depuis sa demeure terrestre
Il verra les anges

Le regard levé vers le ciel
Il contemplera sa demeure céleste
Celle du coeur qui l’habite
Quelque chose raisonnera en lui … une sensation … un souvenir …
Dans l’éternité immuable de la terre, il se sentira sage, accueilli comme un enfant au sein d’un grand univers
Il regardera les étoiles dont il a le souvenir … reconnaissant de cette demeure
entre le ciel et la terre qui permet de les contempler pareilles beautés

Il sentira et pensera avec le Coeur
Et sera éclairé de sa Conscience
Telle une étoile sceinte en son front
Qui brille pour l’Eternité
Voici l’humain divin incarné
Le sacré dressé à la croisée des éternités et des immortalités
Né des étoiles descendues sur la Terre

Apolline Lyra

Ces textes sont soumis à des droits d’auteur et ne peuvent en aucune façon être publiés sur un autre site ou tout autre support sans accord exprès de l’auteure que ce soit en totalité ou en partie.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!